Sélectionner une page

« C’est nous les essentiels. Sans les travailleurs, il n’y a pas de France. »

par | 9 Mai 2022

Les mots de Rachel Kéké, ont galvanisés le public samedi, lors de la convention populaire du NUPES qui veut dire Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale. Femme de chambre à l’Ibis hôtel de Batignolles, c’était elle qui déjà, rassemblait les troupes en étant porte-parole de la grève des femmes de chambre qui a duré plus de 22 mois. Elles dénonçaient des conditions et une surcharge de travail insoutenable. Une lutte qui s’est soldée par la victoire des femmes de chambre qui ont obtenu gain de cause face à leur employeur, le groupe Accor.

Ce combat acharné, Rachel veut l’amener jusqu’à l’Assemblée National en se présentant sous les couleurs du rassemblement né de la fusion entre la France insoumise, les écologistes, le Parti communiste et le Parti socialiste. Elle fait face au député sortant Jean-Jacques Bridey, pour la 7ème circonscription du Val-de-Marne.

 

 

Sources :
Photo et vidéo – @2022Elections