Sélectionner une page

Visite du Roi Philippe en République Démocratique du Congo : « des regrets, mais pas d’excuses ».

par | 9 Juin 2022

Sur invitation du président Félix Tshisekedi, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique entament une visite de sept jours en République Démocratique du Congo. Cette visite est la première depuis l’accession au trône du roi Philippe en 2013. Une visite qui a débuté par un accueil en grande pompe à l’aéroport et la remise de l’ordre de la couronne à un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale, le colonel Kunyuku, âgé de 100 ans.

La visite a été ponctuée par la restitution d’un trésor colonial, le masque Kakuungu, faisant partie de la promesse de restitution de 84 000 objets d’art, faite par le roi Philippe au président Félix Tshisekedi.

Les Congolais attendaient de cette visite, que des excuses soient prononcées par le roi. Il a tenu à exprimer ses plus profonds regrets, pour les crimes commis par ses prédécesseurs, durant l’époque de la colonisation. Le rapport de commission spéciale sur le passé colonial, n’étant pas encore bouclé, le peuple Congolais peut alors espérer des excuses lors de sa prochaine visite. Mais pour les historiens et les chercheurs qui se sont exprimés à la RTBF, « les Congolais méritent un mea culpa ». La République Démocratique du Congo, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, n’a pas vu sa situation évoluer depuis son indépendance en 1960. Les crimes perpétrés pendant la colonisation, sont durement ancrés dans les mémoires, alors que le pays continu, de faire face à de nombreux conflits armés et aux violences que provoque la richesse de ses sols. Un climat qui fracture le pays depuis bien des années, poussant les populations à devoir régulièrement se déplacer.

Sources: RTBF / l’Opinion / AJ+ / CICR – Comité international de la Croix-Rouge / Photo – @Presidence_RDC